Les tables bancs placées à la ronde autour des arbres, les populations venues nombreuses pour la plupart, sourire aux lèvres et même de la musique (tam-tam); c’est dans ces conditions que parents et élèves des écoles de Oualmora de Sosso dans l’arrondissement de Béléfoungou et de koutiTapa dans celui de Gaouga reçoivent la délégation d’Evreux-Djougou conduite par Catherine Cabrillac. Cette joie des parents, enseignants et écoliers n’est pas sans raison, la délégation est venue les bras chargé de fournitures scolaires pour leurs enfants.

Ce don fait par la coopération Évreux-Djougou a pour but d’aider les parents en matière d’éducation de leurs enfants.. Cette aide loin d’être complète est juste un complément à ce que les parents ont eu à faire et vont faire. Catherine Cabrillac n’a pas manqué de le souligner lors de son allocution  » L’association attache beaucoup d’importance à l’éducation. C’est notre priorité. » C’est pour cela que depuis dix ans l’association achète et offre des fournitures aux élèves et écoliers des villages éloignés de Djougou.

Les autorités administratives en passant par le chef village, le chef d’arrondissement de Béléfoungou et le représentant du maire de Djougou étaient tous présents. Tous sans exception ont reconnu le rôle de l’éducation dans la société de nos jours. Le représentant du maire Abishaï Akpala empêché n’a pas manqué d’inviter les acteurs de cette école à l’excellence, une façon de montrer leur gratitude aux donateurs. Les enseignants et la représentante des écoliers ont dit un grand  »Merci » à l’association puisque ce geste n’est pas une première. C’est la deuxième fois que l’école primaire de Oualmora de Sosso reçoit des fournitures scolaires des mains de la coopération. Le Chef Région Pédagogique (CRP) de Djougou très axé sur la scolarité des enfants était également de la partie. Pour lui  »Les efforts fournis aujourd’hui ne doivent pas être vain. Vous, les parents devez maintenir les enfants à l’école jusqu’à la fin » a laissé entendre Chouébou Lawani. En effet, force est de constater qu’en première année les enfants sont nombreux (88) par contre, ils sont moins d’une vingtaine au CM2. Le chef regroupement pédagogique de Djougou s’inquiète que ce phénomène soit un découragement pour les personnes de bonnes volontés tel que l’association Evreux-Djougou.

Les enfants du CI au CM2 ont reçu des cahiers, stylos, ardoises, cahiers d’activités, manuels… avant de rentrer chez eux pour un nouveau défi, une nouvelle année. La délégation a quant à elle reprit la route de Djougou sur une note de satisfaction du devoir bien fait.

Jeudi 11 Octobre 2018, le même exercice a été fait à Coutti Tapa.

En novembre, en présence de François Le Diset, les classes de CM2 de ces deux écoles reçevront des lampes solaires pour les aider à mieux réviser leurs leçons pour le Certificat d’Etude Primaire (CEP).

Isabelle Lemou