Les Terminales du lycée Modeste-Leroy devant la photo de la classe de Djougou.
Des membres d’Evreux Djougou Coopération aux côtés de Mme Brodier et M. Agboton, proviseurs adjoints et des deux professeurs encadrant le projet, Mmes Odeline Jeanne et Mathilde Meriller.

Projet pédagogique réussi entre deux classes de Terminales des lycées CEG 1 de Djougou et Modeste-Leroy d’Evreux. La démonstration en a été faite le 10 avril dernier au lycée d’Evreux où était présentée une sélection de photos d’œuvres réalisées par les élèves ébroÏciens et djougois. Le projet appelé « jumelage végétal » prévoyait de mener en commun, à quelque 6000 km de distance, un travail de création sur le thème de la fleur. Un travail à faire hors des murs du lycée en cherchant l’inspiration dans la nature comme le font les artistes qui se reconnaissent dans le courant du Land Art. Les œuvres réalisées chaque mois par les élèves sur les lieux des sorties ont été photographiées et laissées sur place, offertes au temps qui passe. Jardin des plantes, marché rural, serres horticoles, autant de lieux de création pour les élèves de la classe Métiers d’art et communication du lycée Modeste-Leroy d’Evreux avec aussi des visites inspirantes comme à Giverny ou encore au musée Arts et civilisations du quai Branly à Paris. Dans la classe de Terminales de Djougou, une seule fille. Au Bénin, les filles sont peu nombreuses à suivre des études menant au bac. Beaucoup abandonnent pour aider la famille ou sont mariées très jeunes. Les travaux des élèves de Djougou étaient dirigés par Roger Boni, artiste peintre, illustrateur de livres jeunesse et délégué d’Evreux Djougou Coopération sur place.

Ce projet pédagogique mené par Odeline Jeanne et Mathilde Meriller, professeurs au lycée Modeste-Leroy, s’inscrit dans le cadre de l’anniversaire cette année des 30 ans de coopération entre Evreux et Djougou. Pas surprenant donc de retrouver une délégation fournie de membres d’Evreux Djougou Coopération à  la présentation de l’exposition et un représentant du service jumelage de la Ville d’Evreux. Côté lycée, la direction était présente avec les proviseurs adjoints Mme Brodier et M. Agboton qui n’a pas manqué de souligner devant les élèves qu’il appréciait  tout particulièrement cet échange de créations et que cela le touchait personnellement puisqu’il est natif de Djougou. Lycéens de Djougou, lycéens d’Evreux : des cultures et des conditions de vie bien différentes et pourtant une inspiration commune dans les photos des œuvres qu’on a dû mal à attribuer à l’une ou l’autre des deux classes sauf à regarder de près et repérer des végétaux d’ici ou de là-bas.

Le travail des élèves se poursuit jusqu’à la fin de l’année scolaire. Un calendrier illustré chaque mois de deux œuvres d’Evreux et de Djougou va être imprimé et vendu au profit d’un orphelinat de Djougou. L’exposition photo des créations florales échangées entre les deux classes sera visible de début juin jusqu’à la mi-août dans le hall de l’Hôtel de ville d’Evreux.

Sortie artistique pour la classe de Djougou.
Création sur le terrain pour les élèves d’Evreux.
Deux œuvres parmi d’autres.