Accueil
Jeudi 14 Septembre 2017
Djougou : un sans-faute à la dictée solidaire



Après Evreux en novembre dernier, une dictée a réuni, samedi 9 septembre, 40 participants dans un collège de Djougou.
Un sans-faute pour les amis de notre association autour d'Alphonse Condé qui voulaient ainsi témoigner leur solidarité avec le don de lampes solaires aux élèves parrainés par des familles d'Evreux. Les inscriptions payantes à la dictée d'Evreux  vont permettre de distribuer une cinquantaine de lampes.
Un sans-faute réussi aussi pour un des participants à cette dictée, Christian Visso D., élève-maître. Richard Megbehou et Koffi  Yehouenou se classent tous deux seconds devant M. Alassane Zoumarou, maire de Djougou.
Avant lecture de la dictée, une minute de silence a été observée par l'assistance à la demande du maire de Djougou, en mémoire de Roland Plaisance, ancien maire d'Evreux, décédé le 1er septembre. Roland Plaisance a initié et soutenu la coopération entre les deux communes. Il était président d'honneur de notre association.
Isabelle Lemou, ancienne élève parrainée qui se prépare à devenir journaliste, nous en dit plus sur cet événement.


Quarante personnes de toutes les couches sociales ont participé à la première édition de la Dictée/Sport à Djougou. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, cette  initiative qui n’est pas à caractère sportif, se veut être un creuset  socio-éducatif  pour  remuer les méninges des populations. Elle émane d’une réflexion des cadres de la mairie de la cité  des  Kpetoni. La première édition  s’est déroulée dans une salle de classe du CEG I en présence du maire de la commune Alassane Zoumarou qui a bien évidemment pris part à cette dictée.

 

L’on se demande, pourquoi une Dictée/Sport ? La ville partenaire de Djougou, Evreux en France, l’a organisée dans le but d’acheter des lampes solaires aux apprenants parrainés par des familles de cette ville du Nord qui n’ont pas d’électricité pour apprendre leurs leçons. Vu que cette initiative est salutaire, la commune de Djougou entend emboîter le pas à sa sœur pour des objectifs similaires c'est-à-dire, rehausser le niveau scolaire de nos enfants. Mais pour une première, l’autorité communale a souhaité qu’elle soit gratuite. Les éditions prochaines par ailleurs, seront payantes. Toutefois, le montant ne sera pas élevé.

 

Pour les quarante participants à ce premier essai, le maire de la commune n’a pas manqué de les féliciter tout en les conviant à la prochaine édition. Il voudrait que les populations se prennent en main surtout en ce qui concerne l’éducation des enfants de la commune de Djougou. Ceci, dans le souci de contribuer à l’amélioration du rendement à la fin de l’année scolaire.


Notons que c’est Alphonse Condé, un des responsables de l’association Evreux Djougou, qui a dirigé de main de maître cette activité intellectuelle. Selon ces propos, cette édition est une réussite puisque le nombre de personnes ayant participé au premier coup d’essai le confirme si bien. Il souhaite également la pérennisation de cette initiative. Les participants quant à eux sont très heureux de cette dictée-sport souhaitent que les éditions prochaines soient davantage améliorées avec plus d’engouement des participants.