Accueil Éducation Fournitures pour 840 élèves
Mercredi 03 Décembre 2008
Fournitures pour 840 élèves

Donner des fournitures scolaires aux élèves dans des villages très pauvres pour inciter les parents à envoyer leurs enfants à l'école, voilà l'objectif pour l'action entreprise par l'association. Pour la cinquième année, cette distribution a pu se faire. Quatre villages ont été visités début novembre : Gosso, Danogou, Serirou, Nalow. 840 scolaires ont ainsi reçus des fournitures de base mais aussi des cahiers d'activités et des manuels en français et mathématiques.

La remise de ces fournitures achetées sur place s'est faite dans les écoles en présence des enseignants et des enfants mais aussi de toute la population des villages concernés. A chaque fois, c'est l'occasion d'une petite fête avec chants et danses et une prise de parole pour sensibiliser les parents à l'importance de faire suivre l'école aux garçons comme aux filles et suffisamment longtemps pour que tous sachent bien lire, écrire et compter.
L'augmentation des élèves inscrits dans les écoles après cette aide laisse penser qu'il s'agit là d'une action qui fait évoluer les mentalités des parents. Il faut aussi savoir que cette aide est un soutien à la fois matériel mais aussi psychologique pour les enseignants qui travaillent dans des conditions très difficiles et assez souvent éloignés de leurs familles. Lors de ces manifestations de remises de fournitures, les enseignants ont parfois du mal à maîtriser leur émotion. Ils n'en reviennent pas que qu'on s'intéresse à eux. Ils se sentaient perdus, ignorés de tous, et voilà qu'un beau jour, débarquent dans leur école des autorités locales et régionales et quelques blancs de France qui viennent dire devant la population l'importance de l'école ! C'est aussi cela une distribution de fournitures scolaires...
Voici un extrait de discours lu à Nalow, au nom des enfants, en novembre dernier :
" Ces fournitures que nous venons de recevoir, nous permettront de travailler davantage à l'école et soulageront beaucoup nos parents à revenus limités. Nous prenons l'engagement devant vous de bien les entretenir et de bien les utiliser.
Profitant de cette occasion, nous demanderons à nos chers coopérants ébroïciens de bien vouloir doter notre école d'un point d'eau courante, d'une cantine scolaire et d'une boîte à pharmacie afin de diminuer la misère chez nous. Une fois encore, nous vous remercions et vous souhaitons un bon retour chez vous et longue vie à la coopération Djougou-Evreux."
A Danogou, un représentant des parents d'élèves : "Chers Euvreuxiens, chez partenaires au développement de Djougou et en occurence de Danogou. Au nom de toute la population, nous tenons à vous remercier pour ce joyau que vous nous avez offert. Par rapport à ce geste qui, à coup sûr viendra semer une grande joie de bonheur au cœur de nos enfants, nous espérons vous revoir encore pour d'autres actions aussi motivantes que celle-ci. Enfin nous vous souhaitons un bon retour dans vos familles respectives."
Dans le même village, le directeur d'école : "c'est un honneur, une grande joie pour nous d'accueillir une si importante délégation de donateurs sans frontiè!re dans notre modeste école. En effet, le village de Danogou dans lequel est implantée l'école regroupe quatre ethnies : les lokpa, les sorla, les piles-piles qui sont majoritaires et enfin les peulh regroupés à un endroit appelé Bethléhem.
L'école primaire publique de Danogou, créée en 1986 compte aujourd'hui 5 classes avec un effectif de 129 élèves dont 53 filles malgré ces 22 années d'ancienneté et l'effectif non moins important de sa population. C'est dire que la scolarisation dans le village traîne encore les pas. Nous espérons que votre illustre arrivée aujourd'hui dans l'école nous aidera dans cette lutte quotidienne et permanente."
A Sérirou : "Plus qu'un pacte de fidélité entre la mairie de djougou et celle d'Evreux, nous tenons à témoigner tout notre attachement à soutenir de façon indéfectible cette coopération. Comme le disait l'autre, l'heure n'est plus au discours mais à l'essentiel. L'essentiel c'est la joie que nous éprouvons en recevant ce matériel ; l'essentiel c'est la bonne utilisation de ce matériel ; l'essentiel c'est de vous demander à faire un peu plus les fois à venir ; l'essentiel c'est de vous dire merci et bon retour dans votre ville qui nous est chère."