Dès 8h30 du matin, agitation inhabituelle en ce mercredi 8 novembre dernier devant l’imposant bâtiment de la maison des jeunes de Djougou en plein centre ville. Des scolaires dans leur tenue kaki, robes pour les filles, chemises et shorts pour les garçons, se regroupent devant la porte d’entrée. Ils sont là pour participer à la cérémonie de remise des lampes solaires à 55 d’entre eux parrainés par des familles d’Evreux, ville jumelle avec Djougou depuis près de 30 années.

A l’heure officielle de convocation de 9 h, pas beaucoup de monde. Les 6 membres d’Evreux Djougou Coopération arrivés la veille au soir après une journée passée à rouler sur des routes défoncées sont là. Comme les élèves, il leur faudra attendre sagement que les personnalités locales prennent le temps d’arriver. Heureusement, le comité de parrainage qui organisait cette remise de lampes avait prévu un animateur dynamique qui a réussi à meubler l’attente sur fond de musique d’aujourd’hui très rythmée en faisant notamment danser des élèves volontaires. Relais pris par des danseurs connus du jeune public ravi de taper des mains en suivant les évolutions des artistes sur scène. L’arrivée des personnalités permettait alors à la cérémonie officielle de commencer avec la succession de discours rappelant cette coopération exemplaire entre Evreux et Djougou et remerciant la mairie d’Evreux, l’association Evreux Djougou Coopération et la population.

Les lampes arrivées du Burkina Faso présentées devant le public de la maison des jeunes.
Spectacle de danse sur scène.
Les élèves signent en face de leur nom sur la liste de remise des lampes.

Le président du comité de parrainage a salué « les bonnes œuvres de nos amis » et, au nom des enfants parrainés, Hariétou Dramane, collégienne, a promis « de ne pas vous décevoir en restant sérieux dans les tâches scolaires pour aller au bout et plus loin. Les fournitures et les lampes reçues seront utilisées à bon escient pour notre propre bonheur et celui de nos jeunes sœurs et frères ». Propos qu’il faut garder en mémoire et qui, si nécessaire, sera rappelé aux intéressés par le comité de parrainage en charge du suivi de la scolarité.

A noter que le Secrétaire général de la mairie de Djougou a fait respecter un moment de silence à la mémoire de Seni Bete, ancien chef de district à Djougou et Roland Plaisance, ancien maire d’Evreux, qui ont signé la convention de partenariat entre les deux villes en 1991. Après avoir qualifié cette distribution de lampes de « projet original qui va impacter le rendement des enfants » il a lancé un appel aux parents pour aider leurs enfants à devenir « des cadres bien éduqués et bien formés. Notre commune a tellement besoin de cadres pour changer d’abord les conditions des familles, puis de la commune et du pays ».

Le secrétaire général de la préfecture a souhaité que cet exemple d’Evreux motive d’autres communes et rappelé que le gouvernement était très préoccupé par ce problème de l’énergie. Il a fait part du salut du ministre de l’énergie aux amis d’Evreux, une ville qu’il connaît bien pour y avoir enseigné trois années.

Dans son intervention, Claude Virlouvet, au nom de la délégation ébroïcienne, a raconté l’histoire de ces lampes découvertes lors de la COP 21 à Paris, fabriquées au Burkina Faso par l’entreprise Lagazel et livrées à Ouagadougou à un chauffeur de Djougou pour être remises au comité de parrainage.

Le déploiement de la banderole montrant les participants à la dictée d’Evreux.

Les élèves choisis en raison des problèmes d’éclairage qu’il connaissent chez eux ont reçu une lampe des mains des personnalités présentes. Le comité de parrainage va s’assurer que ces lampes vont être effectivement utilisées par les enfants.

Tour à tour les intervenants locaux saluent l’action d’Evreux Djougou Coopération.
Remise des lampes aux élèves bénéficiaires.
Clarisse Feret, déléguée de l’association, remet une lampe à une élève figurant sur la liste des bénéficiaires établie par le comité de parrainage.
La représentante des élèves se voit remettre une lampe par Jean-François Goudeau.
Les enfants se sont succédé à la tribune pour recevoir une lampe solaire.